Ce qu’il faut savoir sur le SAHOS

sommeil profond

Le SAHOS ou syndrome d’apnées-phypopnées obstructives du sommeil est un trouble qui touche environ 4% des Français. Il se manifeste par une pause respiratoire de 10 secondes environ durant le sommeil. L’arrêt de la respiration peut s’étendre jusqu’à 30 secondes dans certains cas.

Les formes de SAHOS

La victime de l’apnée du sommeil arrête de respirer environ 5 fois toutes les 60 minutes. Dans certains cas, le sujet peut parfois subir le phénomène une centaine de fois chaque nuit. Le trouble n’est pas détecté par la victime la plupart du temps. Seul son partenaire peut apercevoir les symptômes. L’anomalie cause de nombreux problèmes comme l’hypertension artérielle. L’arrêt régulier de la respiration durant le sommeil est aussi source de problème cardiaque. Les médecins ont démontré 3 formes de syndrome d’apnées du sommeil selon la durée. D’abord, il y a la forme légère qui se manifeste par 5 à 15 arrêts par heure. Ensuite, il y a l’apnée du sommeil modérée qui se manifeste par 16 à 30 arrêts par heure. Enfin, un indice d’apnées et d’hypopnées supérieur à 30 indique une forme sévère. Le traitement préconisé dépend de la sévérité de l’anomalie. L’usage d’un appareil CPAP comme ici euro-cpap.fr est recommandé pour traiter efficacement le trouble.

SAHOS : causes et traitements

Le surpoids constitue la première cause du syndrome d’apnées-phypopnées obstructives du sommeil. Un IMC élevé rend difficile la respiration durant le sommeil. Les masses adipeuses ont un effet négatif sur l’appareil respiratoire. Toutefois, le trouble peut être associé à d’autres maladies comme :

  • Le diabète
  • L’insuffisante cardiaque
  • Une pression artérielle élevée

Un problème au niveau de la cloison nasale peut aussi être une source de l’apnée du sommeil. Enfin, il y a l’apnée centrale qui se manifeste en cas de dysfonctionnement de la commande cérébrale.

Les spécialistes recommandent d’abord une perte de poids pour traiter le problème. La perte de plusieurs kilos est suffisante pour obtenir un sommeil normal la plupart du temps. Cela implique le suivi d’un régime faible en calorie. Le patient est invité aussi à réaliser quelques exercices pour brûler les calories superflues. Le traitement préconise par ailleurs l’arrêt de prise de tabac, d’alcool et de café. Parfois, un simple changement de position sur le lit suffit à résoudre le problème.

Qu’est-ce qu’un CPAP ?

L’emploi du dispositif CPAP est préconisé quand l’état du sujet n’affiche pas d’amélioration après la perte de poids. La ventilation nocturne à pression positive continue est une technique utilisée depuis plusieurs années. La méthode CPAP consiste à mettre un masque sur la bouche et le nez durant le sommeil. Le masque est associé à compresseur qui diffuse de l’air au niveau de la voie respiratoire. L’air va maintenir la fonction respiratoire normale. Plusieurs modèles d’appareil CPAP sont disponibles sur le marché, dont les modèles reconditionnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *