Conseils pour traiter une rupture de ligament croisé du genou

Ligament croisé genou

Il y a de nombreux sportifs qui ont déjà été victime d’une rupture de ligament croisé du genou. Cette rupture peut être vraiment douloureuse qu’une consultation médicale est incontournable. Pour pouvoir administrer les soins nécessaires, le médecin commence par examiner le degré de la rupture du LC. A priori, il entame aussitôt le test lachman qui vise à évaluer la mobilité du genou. Mais si ce diagnostic n’aboutit pas, il sera contraint de faire une radiographie ou une arthroscopie.

Comment se manifeste une rupture de ligament croisé du genou ?

La rupture du ligament croisé du genou est souvent provoquée par une extension excessive des ligaments. Cela se produit souvent quand on fait des sauts répétitifs durant les activités sportives. C’est pour cela que la plupart des victimes sont des basketteurs, tennisman et skieurs. La déchirure se manifeste toujours par une sorte de craquement après une chute. Elle peut faire horriblement mal et un gonflement se constate aussitôt. Il arrive souvent qu’un hématome apparaisse au niveau de l’articulation. Cela peut aussi être un épanchement sanguin.

Quels sont les traitements pour soigner une rupture du LC ?

Le traitement d’une rupture de LC peut varier d’un patient à un autre. Mais dans la plupart des cas, une intervention chirurgicale s’impose. C’est la meilleure manière de remettre le ligament à sa place. Mais à priori, le médecin tente toujours d’autres traitements avant de proposer une opération chirurgicale. A la consultation, le médecin fait en sorte de proposer un diagnostic fiable afin de déterminer le type de traitement adapté. Il arrive parfois qu’une séance de rééducation suffit pour traiter le problème. Pour éviter la chirurgie, des gestes de premiers secours au moment de l’accident doivent être effectuées. Il faut par exemple surélever la jambe pour limiter les dégâts et éviter le gonflement. On peut aussi appliquer une poche de glace sur le genou pour atténuer les douleurs.

Les bons gestes pour prévenir une rupture de LC du genou

Dans la mesure du possible, il est préférable d’éviter la rupture du ligament croisé du genou. Pour ce faire, on a la possibilité de faire une thérapie par physiothérapie. Cela consiste surtout à renforcer au mieux les muscles. Ainsi, même si on fait des sauts violents, les ligaments croisés du genou ne risquent pas de se déchirer. En outre, quand on constate qu’on est fatigué, il est important de faire du repos et ne pas fatiguer davantage les ligaments. Pour les sportifs de haut niveau, la musculation est aussi une manière efficace de lutter contre la rupture du LC. Si on a subi une opération du LC, la convalescence est extrêmement importante. On ne doit pas refaire du sport qu’après une période de 6 mois. Il est impératif que la musculature se reconstruise petit à petit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *