Découvrir les principaux troubles oculaires

Troubles oculaires : comment y faire face ?

À mesure que l’âge d’une personne avance, elle est de plus en plus sujette à des problèmes de santé. C’est le cas notamment des maladies de l’œil. En l’absence de traitement, ces troubles de la vue risquent de gêner la personne du troisième âge au quotidien. Il est donc indispensable de connaître les principales maladies oculaires.

De quoi s’agit-il ?

Il faut savoir qu’il existe une multitude de troubles oculaires. De prime abord, il y a la myopie qui provient d’une protubérance au niveau du cristallin et de la cornée. De ce fait, la vision du monde qui l’entoure est floue pour le myope. On peut classer cette pathologie en 2 grandes catégories, à savoir la myopie simple et la myopie-maladie. Ensuite, vous pouvez faire face à l’hypermétropie. Pour simplifier, il s’agit de la situation inverse de la myopie. La personne a alors une vision de loin correcte contre une vision de près floue !

Les troubles oculaires peuvent aussi se présenter sous forme de presbytie. Il apparaît généralement après 45 ans. C’est pourquoi les spécialistes parlent de symptôme du phénomène de vieillissement. Il y a également l’astigmatisme qui tire son origine d’une anomalie au niveau de la courbure de la cornée. En effet, celle-ci est ovale au lieu d’être ronde. La plupart du temps, ce trouble s’accompagne d’une hypermétropie ou d’une myopie. Il arrive aussi qu’une personne souffre d’hétérophorie qui résulte d’une déviation des axes visuels. En règle générale, la rééducation orthoptique représente le traitement pour remédier à ce trouble. Enfin, il y a l’insuffisance de convergence et qui se guérit également par des exercices orthoptiques.

Comment traiter ces troubles ?

Au fil des années, différentes techniques permettent de tailler les troubles oculaires. On peut notamment citer les lasers à argon. Ces derniers sont capables de remodeler votre cornée avec une précision d’un dixième de millimètre. Il est donc tout à fait possible de corriger la myopie grâce à une opération au laser. Toutefois, il n’est pas toujours nécessaire de passer en salle d’opération pour traiter certaines pathologies oculaires. Ainsi, le lavage oculaire antiseptique est particulièrement recommandé pour les irritations conjonctivales. Il s’agit d’une action de lavage mécanique qui affiche une grande efficacité.

Il est encore possible d’opter pour le spray oculaire ou le collyre pour hydrater les yeux des patients. Ces solutions permettent de soulager et d’apaiser les yeux secs, irrités et rouges. On parle de traitements oculaires hydratants qui s’appliquent sur vos paupières fermées ou ouvertes. Des entreprises spécialisées comme SIFI proposent tous ces traitements. Cette dernière propose une vaste gamme de produits pour traiter les maladies oculaires les plus courantes. Il peut aussi s’agir d’inflammation, d’irritation, d’infection ou encore d’intrusion d’un corps étranger dans l’œil. Les seniors sont les premiers à en être touchés. À ce propos, ils peuvent souhaiter vivre en maison de retraite ou en EHPAD. Pour trouver l’établissement qui répond à leurs besoins, il suffit de se connecter sur un portail collaboratif et gratuit. Ce dernier présente les coordonnées de toutes les maisons de retraite de France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *